maladies cardivasculaires, cholestérol, hypertension artérielle

Se prémunir contre les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires sont extrêmement fréquentes. Même si les risques augmentent avec l’âge, nous sommes potentiellement tous concernés, y compris les femmes dont le risque rejoint celui des hommes dès la ménopause. Fortement liées à nos comportements, il est possible de prévenir la majorité de ces maladies et de préserver la santé de notre cœur et de nos vaisseaux.

Les maladies cardiovasculaires, c’est quoi exactement ?

Ce sont des maladies qui touchent le cœur et les vaisseaux, caractérisées par un dépôt de cholestérol sur la paroi des artères. 

Deux conséquences : 

  1. Un rétrécissement des artères, ce qui ralentit la circulation du sang et la bonne oxygénation des organes.
  2. La formation de plaques d’athérome ou athérosclérose : les dépôts de graisses se durcissent. Des fragments peuvent alors se détacher et migrer dans les différents organes. S’ils bouchent une artère, ce blocage brutal de la circulation provoque un accident cardiovasculaire. S’il s’agit d’une artère du cœur (coronaire), c’est l’infarctus du myocarde (ou angine de poitrine – angor- si l’artère n’est que partiellement bouchée). Le blocage d’une artère dans le cerveau provoque un accident vasculaire cérébral (AVC). Celui d’une artère des poumons induit une embolie pulmonaire et celui d’une artère des jambes est à l’origine de l’artérite des membres inférieurs. 

Comment diminuer son risque cardiovasculaire ?

Les facteurs qui favorisent les maladies cardiovasculaires sont très nombreux, excepté l’âge et certaines maladies, ils relèvent majoritairement de notre mode de vie, ce qui signifie qu’ils sont évitables. 

Alimentation moins grasse

Diminuer la quantité de matières grasses limitera les dépôts de cholestérol dans les artères. Il convient par ailleurs de choisir les bonnes graisses, en diminuant notamment les matières grasses qui proviennent des viandes, du beurre et des produits industriels (acides gras saturés). En revanche, les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés à privilégier. On les trouve dans les poissons gras (saumon, maquereau, sardine, hareng…), les huiles de colza, les graines de lin, etc.). À complémenter avec une alimentation moins riche en sel et en sucre, et donc plus fournie en fruits et légumes et en céréales complètes.  

Activité physique régulière 

Dès 30 minutes d’exercice physique modéré par jour à raison d’au moins 5 fois par semaine, le risque d’accident cardiovasculaire diminue. 

Vivre sans tabac

Le tabac réduit l’oxygénation des tissus et affecte la santé des artères. 

Traiter le surpoids, l’excès de cholestérol, l’hypertension et le diabète

Le suivi de ces recommandations permet déjà de lutter contre les quatre maladies qui augmentent directement le risque cardiovasculaire : l’excès de cholestérol, le surpoids, l’hypertension et le diabète. Mais parfois c’est insuffisant, d’où l’intérêt de les dépister tôt et de les corriger avec l’aide de son médecin…

Il est aussi possible de se faire aider avec des solutions naturelles. En effet, certains actifs issus du monde végétal ou déjà naturellement présent dans notre organisme exercent un effet protecteur sur notre système cardiovasculaire. C’est le cas par exemple de la levure de riz rouge, de l’ail noir, du coenzyme Q10, des oméga-3, etc.