manganèse et cuivre contre les allergies respiratoires

Manganèse Cuivre : une synergie anti-allergique

L’allergie correspond à une réaction exagérée de notre système immunitaire contre des agents extérieurs normalement inoffensifs. L’oligothérapie avec l’association Manganèse Cuivre est très utile à la fois pour atténuer les symptômes, mais également pour modifier un terrain et ainsi prévenir les réactions allergiques. Le manganèse et le cuivre sont deux oligoéléments aux propriétés anti-allergiques complémentaires.

 

Un terrain allergique

L’allergie est un dysfonctionnement de notre système immunitaire, lequel s’attaque à des substances normalement inoffensives, comme les pollens, les poussières ou certains aliments. Cette activité soudaine exagérée de nos défenses déclenche des symptômes très divers qui dépendent de l’allergène en cause. On distingue classiquement les allergies respiratoires, avec notamment la célèbre rhinite allergique ou rhume des foins qui gâche le printemps de plusieurs millions de Français, les allergies cutanées, alimentaires et bien d’autres encore…

La prédisposition génétique n’est pas la seule à expliquer la fréquence des allergies, mais elle joue un rôle important. D’ailleurs, on retrouve souvent plusieurs personnes allergiques dans une même famille. On parle de terrain allergique.

 

Quelles solutions contre les allergies ?

La seule solution pour les allergiques consiste à éliminer les allergènes de leur environnement. La première étape, parfois évidente parfois extrêmement ardue, consiste à les identifier pour ensuite les éviter au mieux, car évincer totalement la poussière par exemple est quasi impossible.

Si les symptômes persistent, il existe des traitements médicamenteux comme les antihistaminiques dont le rôle est de diminuer l’activité exagérée du système immunitaire.

On peut aussi recourir à l’oligothérapie. En effet, les oligoéléments comme le manganèse et le cuivre peuvent atténuer les symptômes, notamment respiratoires, mais ils ont également le pouvoir d’agir en amont en modifiant le terrain allergique.

 

Le manganèse, l’oligoélément anti-allergie

L’oligoélément manganèse est un régulateur de la fonction immunitaire. Il inhibe la sécrétion de l’histamine, l’un des messagers chimiques clés libérés par le système immunitaire lors des réactions allergiques.

Cet oligoélément est également le cofacteur de nombreuses enzymes, dont la superoxyde dismutase, un antioxydant qui permet à l’organisme d’éliminer les radicaux libres susceptibles d’endommager les cellules clés de l’inflammation. Toujours en tant que cofacteur enzymatique, il stimule la fabrication des cellules, renforçant ainsi nos muqueuses, dont le rôle est de faire barrage à la pénétration des agents étrangers. 

Pour toutes ces raisons biologiques, le manganèse est l’acteur anti-allergique incontournable, recommandé dans la prévention des allergies, de l’asthme, de l’eczéma, de l’urticaire, des rhinites allergiques, des allergies alimentaires.

 

Double avantage pour l’association Manganèse Cuivre

Il est classiquement recommandé d’associer du cuivre dont les propriétés vont être complémentaires de celles du manganèse. Le cuivre est connu depuis l’antiquité pour lutter contre les rhumatismes et prévenir les infections, en raison respectivement de ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques. Il possède par ailleurs une action immunostimulante (action sur les interleukines) dans les états infectieux, surtout liés à des virus. C’est ainsi qu’il est utilisé contre les symptômes ORL et comme modificateur de terrain en cas de rhume, d’états grippaux et de rhinites, qu’elles soient allergiques ou non. L’activité du cuivre étant diminuée en cas d’infection, la supplémentation en cuivre est doublement recommandée en présence de rhinites.

 

Comment utiliser l’association Manganèse Cuivre ?

  1. En cas de rhinite allergique, faites une cure de Manganèse Cuivre durant toute la saison à risque.
  2. Vous pouvez faire cette cure en parallèle d’un traitement antihistaminique, mais poursuivez-la après l’arrêt des antihistaminiques, comme traitement de soutien. Cette oligothérapie va contribuer à la disparition des symptômes et inciter votre organisme à évoluer vers un nouvel équilibre.
  3. En prévention, réalisez une cure de 3 mois en amont de la période à risque pour modifier votre terrain allergique et ainsi renforcer votre résistance face aux allergènes. Renouvelez cette cure de 3 mois une deuxième fois dans l’année afin de consolider le nouvel équilibre acquis.

 

Sources :

Guiraud P. et al., Métabolisme du cuivre, Encyclopédie Médico-chirurgicale, Editions Elsevier, 2003. Hellman NE. et al., Ceruloplasmin metabolism and function, Annu Rev Nutr, 2002, 22:439-58, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12055353. Inserm, Rhinite Allergique, https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/rhinite-allergique.