Une des vertus du gingembre : prévenir le mal des transports

Contre le mal des transports, pensez au gingembre !

Mal de mer, mal de l’air, mal de voiture, peu importe le moyen de locomotion, le mal des transports est fréquent. Touchant petits et grands, il est bénin, mais très désagréable. Le gingembre, surtout connu pour ses vertus aphrodisiaques, représente aussi une aide naturelle très intéressante contre les nausées.

À quoi est dû le mal des transports ?

« Maman, j’ai mal au cœur… », tous les parents redoutent cette petite phrase lancée par leur enfant quelques instants après l’installation en voiture, en bateau, en avion. Mais le mal des transports peut aussi affecter les adultes. De nombreux facteurs peuvent déclencher cette réaction très commune, comme certaines odeurs, boissons, la chaleur, la lecture, les virages, les turbulences, etc. Mais ce ne sont que des facteurs favorisants. Le mécanisme à l’origine des nausées provoquées par les déplacements est très particulier. Il correspond à un décalage entre la perception du mouvement par les yeux et l’immobilité captée par l’oreille interne, qui renferme l’organe de l’équilibre, le vestibule. Dans les transports, l’oreille interne considère que le corps est immobile et envoie l’information au cerveau. Or celui-ci reçoit aussi une information contraire de la part des cellules visuelles. Ce conflit empêche l’adaptation au mouvement et provoque des symptômes typiques :

  • Nausées ou « mal au cœur ».
  • Sueurs froides.
  • Voire aussi des vertiges, des maux de tête, de la fatigue…

Le mal des transports est bénin et disparait rapidement après l’arrêt du véhicule. Mais il est particulièrement désagréable et génère des appréhensions.

Certaines consignes contribuent à prévenir le mal de mer, de l’air, le mal de voiture :

  • Fixer l’horizon.
  • Ne pas lire ou utiliser un écran.
  • Pas de ventre vide ni trop plein, mais faire un repas léger ou prendre une collation en évitant les aliments gras ou épicés.
  • Ne pas fumer ni boire d’alcool.
  • Éviter les mauvaises odeurs (tabac, aliments, goudron, essence…).
  • Maintenir la tête fixe.
  • Se relaxer et respirer profondément.
  • Aérer l’habitacle.

Pensez au gingembre pour prévenir le mal des transports

Le gingembre fait partie des ressources naturelles complémentaires, dont les propriétés ont été étayées scientifiquement (1). D’ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît son usage dans les nausées et les vomissements liés au mal des transports.

 

Les vertus du gingembre : aphrodisiaques, mais pas seulement…

Cette plante réputée pour sa racine caractéristique (charnue, ramifiée et noueuse) est utilisée depuis plus de 3.000 ans par les Chinois et les Indiens. Elle l’est à partir du Moyen Âge pour ses vertus aphrodisiaques. De nombreuses études ont confirmé cette réputation de stimulant sexuel et son action bénéfique sur la fertilité. Mais le gingembre est doté de nombreuses autres propriétés et notamment digestives. Il protège la muqueuse gastrique, stimule la production de bile par le foie et exerce une action antiémétique (anti-nausées et vomissements), faisant de cette plante une solution naturelle de choix pour faciliter la digestion et lutter contre les nausées, qu’elles soient post-opératoires, liées à la grossesse ou au mal des transports. Le saviez-vous ? Les marins chinois mâchaient du gingembre pour prévenir le mal de mer !

 

Gingérols et shogaols : deux actifs anti-nauséeux

Parmi les nombreuses substances actives présentes dans le rhizome de gingembre, les gingérols et les shogaols sont considérés comme responsables des propriétés anti-nauséeuses. Les gingérols, à l’origine de la saveur piquante, sont les constituants majeurs du gingembre frais. En séchant, la concentration du gingembre en gingérols diminue, tandis qu’elle augmente en shogaols.

L’atout du gingembre du laboratoire des GRANIONS 

Le laboratoire des GRANIONS® utilise un extrait de racine de gingembre breveté, le Nauseastop®, qui contient 10% de gingerols, dont 30% de 6-gingerol. Cet extrait permet de proposer le dosage le plus élevé du marché avec 98,1 mg par jour, l’équivalent de 1.470 mg de poudre de gingembre.

Enfin, si rien n’y fait, consultez votre médecin. Il existe des médicaments disponibles sur ordonnance.

(1) Chaiyakunapruk N et al., The efficacy of ginger for the prevention of postoperative nausea and vomiting: a meta-analysis, Am J Obstet Gynecol, 2006, 194(1):95-9, https://www.ajog.org/article/S0002-9378(05)00891-4/fulltext.

 

Le gingembre aide à lutter contre le mal des transports