gestion du stress

Suis-je vraiment stressé(e) ? Les 12 symptômes du stress

La question est de savoir si vous être stressé(e) ou non, un peu ou beaucoup, avec un risque de basculer vers un stress chronique. Parce que le stress s’installe très progressivement et de façon insidieuse, on ne s’en rend pas toujours compte, jusqu’à une alerte, qui vient parfois de l’entourage. Alors faites le point en vous posant les bonnes questions et identifiez les symptômes du stress. Vous pourrez ensuite passer à la gestion du stress.

Stress : maladie ou réflexe vital ?

À l’origine, le stress n’est pas une maladie, mais une réaction utile qui nous permet de nous défendre contre les agressions extérieures grâce à des réflexes salvateurs. Seulement parfois, ces beaux réflexes se grippent, entrainant des anticipations et des réponses exagérées. Apparaissent alors les symptômes du stress, qui progressivement deviennent gênants, voire handicapants. À la longue, le stress peut aussi favoriser de nombreuses maladies : anxiété, insomnies, dépression, troubles musculosquelettiques, maladies cardiovasculaires, troubles digestifs, dérèglements hormonaux…

Le stress génère des symptômes dans trois domaines

  • Émotionnels : irritation, nervosité, inquiétude, mélancolie, troubles de la concentration, de la mémoire, faible estime de soi, mal-être, baisse de libido…
  • Comportementaux : repli sur soi, désorganisation, relations sociales et sentimentales difficiles et conflictuelles, tendance à l’addiction (consommation élevée d’alcool, tabac, caféine, sucre, médicaments, drogues…).
  • Physiques : fatigue, insomnie, vertiges, accélération du rythme cardiaque, maux de tête, troubles digestifs, douleurs lombaires ou au niveau des cervicales, sensations d’oppression, sueurs inhabituelles, troubles de l’appétit…

Êtes-vous concerné(e) ? Les symptômes du stress qui ne trompent pas

  • Difficultés à prendre des décisions.
  • Vite irritable dans les situations difficiles.
  • Relationnel réduit, négatif et conflictuel.
  • Altération de l’appétit (hausse dans 2/3 des cas).
  • Trous de mémoire et inattention.
  • Fatigue, sensation d’épuisement en fin de journée.
  • Insomnies malgré une fatigue et réveils fatigués.
  • Chute de l’estime de soi et de la confiance en soi.
  • Troubles intellectuels, difficultés à réaliser les tâches simples.
  • Lassitude, tristesse, démotivation, baisse du désir, des plaisirs.
  • Tendance aux addictions : alcool, tabac, médicaments…

 

Les bases d’une bonne gestion du stress

Quels que soient la cause et le contexte du stress chronique, il peut avoir des effets graves sur la santé physique et mentale. Voici un plan d’action en 4 étapes :

  • En cas de stress sévère, faites-vous impérativement aider par votre médecin.
  • Le cas échéant, réévaluez votre situation professionnelle pour la modifier, car le facteur de stress n°1 est bien le travail ! : redéfinition de vos objectifs et de vos moyens, réorganisation, changement de poste, amélioration de la communication en entreprise, etc.
  • Dans tous les cas, la lutte contre le stress passe par une amélioration de l’hygiène de vie : alimentation équilibrée, activité physique régulière, temps libres, loisirs, relations sociales…
  • Ensuite, de nombreuses techniques permettent d’apprendre à mieux réagir face aux événements stressants et d’augmenter la résistance aux tensions. Faites votre choix : méditation, relaxation, yoga, thérapie cognitive et comportementale, sophrologie, etc.

Parallèlement, sachez qu’un manque de magnésium a été associé à des manifestations de type stress, nervosité, irritabilité, fatigue, difficultés d’endormissement, troubles de la concentration, etc. (1) N’hésitez pas à faire une cure de magnésium, cet oligoélément pouvant aider à réduire la fatigue et contribuer à des fonctions psychologiques normales.

 

Comment gérer son stress : les 12 réflexes à appliquer au quotidien

  1. Je pense positif et j’arrête de me plaindre.
  2. Je prends mon temps et je m’accorde du temps libre pour moi seul(e).
  3. J’extériorise mes sentiments en dialoguant avec les autres.
  4. Je pose mes limites et j’apprends à dire non.
  5. Je renonce à l’impossible.
  6. Je prends du recul.
  7. J’apprends à m’organiser.
  8. Je pratique une activité physique régulière.
  9. Je sais me relaxer, j’apprends à respirer et la méditation.
  10. Je sépare et j’équilibre vies professionnelle, sociale et familiale.
  11. Je développe ma confiance en moi.
  12. Je réfléchis à mes priorités, à ce qui est important pour moi.

(1) Boyle NB et al., The Effects of Magnesium Supplementation on Subjective Anxiety and Stress-A Systematic Review, Nutrients, 2017, 9(5), pii: E429, DOI:10.3390/nu9050429.

 

Gestion du stress