Que faire contre les infections urinaires sou cystite ? Symptômes et traitements naturels

Cystite ou infection urinaire : que faire ?

Une femme sur deux fera au moins une infection urinaire ou cystite au cours de sa vie. Nombre d’entre elles feront des récidives. L’enjeu est donc double : traiter l’infection et empêcher les cystites à répétition

 

Les symptômes de la cystite

Les symptômes d’une infection urinaire sont facilement reconnaissables :

  1. Brulures mictionnelles.
  2. Envies pressantes.
  3. Envies très fréquentes d’uriner.
  4. Pesanteur dans le bas ventre.
  5. Urines troubles, contenant parfois du sang.
  6. Pas de fièvre, pas de douleur lombaire.

Le traitement de l’infection urinaire

Dès que vous reconnaissez le début d’une cystite et jusqu’à guérison, vous devez immédiatement :

  1. Boire beaucoup.
  2. Uriner souvent et prendre le temps de bien vider votre vessie.
  3. Éviter les rapports sexuels.
  4. Consulter immédiatement en cas de fièvre et/ou de douleurs dans le dos ou sur le côté (signe de pyélonéphrite) et en cas de grossesse.
  5. Sinon, prendre rendez-vous avec votre médecin. Il vous prescrira classiquement un ECBU, examen qui confirmera le diagnostic d’infection urinaire.
  6. Il vous proposera ensuite comme traitement des antibiotiques, souvent en une seule unique.
  7. Prévenir les cystites à répétition.

En cas de cystites à répétition

La fâcheuse tendance des cystites à récidiver mérite que l’on s’y intéresse pour éviter de souffrir continuellement de brulures urinaires et de multiplier les traitements antibiotiques. En effet, à la longue, les prises d’antibiotiques peuvent favoriser les résistances et perdre en efficacité.

Dans cet objectif, des études ont montré l’utilité de la cranberry ou canneberge. Il s’agit d’une plante originaire d’Amérique du Nord, qui produit une petite baie rouge dénommée « grande airelle ». Elle est riche en proanthocyanidines. Sous ce nom compliqué se cachent des molécules qui ont des propriétés antiadhésives. Autrement dit, elles empêcheraient les bactéries responsables de l’infection urinaire de se fixer dans la vessie. Si ces bactéries ne peuvent s’établir sur les parois urinaires, elles ne pourront pas s’y développer (1).

Cet effet anti-adhésion du cranberry dépend de la dose, débute deux heures après l’ingestion et persiste une dizaine d’heures.

La combinaison idéale contre les cystites : cranberry + propolis

La propolis est un produit de la ruche. Elle est fabriquée par les abeilles à partir de substances résineuses végétales. On lui attribue des propriétés antibiotiques et antibactériennes utiles contre les infections urinaires. La propolis a ici un effet synergique avec certains antibiotiques (2). Mais il a également été montré qu’à certaines doses, elle décuple les propriétés antiadhésives du cranberry, en termes d’efficacité et de durée d’action.

L’association propolis et cranberry diminue de près de moitié la fréquence des crises dès 3 mois de traitement et retarde significativement la survenue d’un nouvel épisode (3).

Sources :

(1) Beerepoot MA et al., Cranberries vs antibiotics to prevent urinary tract infections: a randomized double-blind noninferiority trial in premenopausal women, Arch Intern Med, 2011 ;171(14):1270-8,  DOI:10.1001/archinternmed.2011.306.

(2) Nutrivercell, INSERM U 1047, 2015, http://direct-pharmacie.fr/i/produits/fiche/fiche-produit-735.pdf.

(3) Etude clinique Cysdua, Pr Bruyère F et al., 2016.

Duab fort, traitement naturel contre les infections urinaires