1.Quelques chiffres :

 

UN CONSTAT ELOQUENT

 

 Aujourd‘hui, environ 15% des couples, soit 1 couple sur 7, consultent pour des problèmes de fertilité(1). Ce résultat, en augmentation, est en partie expliqué dans les études menées au cours de ces 10 dernières années.

 

Que l’infertilité concerne l’homme, la femme ou bien les deux à la fois, il existe de nombreuses solutions. Un intérêt tout particulier doit être porté aux facteurs environnementaux et aux modes de vie car contrairement aux facteurs génétiques, il est possible d’agir (2,3).

(1) Agence de la biomedecine – 2010

(2) I.M.W. Ebisch et al., the importance of folate, zinc and antioxidants in the pathogenesis and prevention of subfertility, Hum Reprod Update, Vol.13, N°2 pp. 163-174, 2007

(3) G.F.Homan et al., the impact of lifestyle factors on reproductive performance in the general population and those undergoing infertility treatment : a review, Hum Reprod Update, Vol.13, N°3 pp. 209–223, 2007


2. L'infertilité masculine :


 

DIMINUTION DE LA FERTILITE MASCULINE : UNE REALITE SOUS-ESTIMEE

 

L’homme a une place déterminante dans la conception d’un enfant. La recherche s’est longtemps focalisée sur la prise en charge de la femme, et beaucoup moins sur l’homme. Depuis une dizaine d’années, on observe une prise de conscience sur les causes de la diminution de la fertilité masculine, qui est estimée aujourd’hui à 20% des cas en France.

L’une des principales causes de cette diminution chez l’homme est l’âge. Les études menées sur le sujet de la fécondité masculine permettent d’affirmer que la concentration en spermatozoïdes dans le sperme diminue au fur et à mesure des années.

 

78% des hommes conçoivent dans les 6 mois lorsqu’ils sont âgés de moins de 25 ans, ils ne sont plus que 58% à concevoir dans les 6 mois lorsqu’ils dépassent les 35 ans.

 

L’âge n’est pas le seul responsable dans la baisse de la fertilité masculine. Le stress, la pollution et l’hygiène de vie sont également des facteurs qui peuvent altérer la qualité du sperme produit par l’homme. En effet, en 50 ans, plusieurs études révèlent une réduction de plus de 50% du nombre de spermatozoïdes ainsi que de leur mobilité dans le fluide séminal de nombreux hommes(4).

Les principales raisons sont liées au stress oxydatif qui produit des radicaux libres dans l’organisme et nuit à une spermatogenèse normale chez l’homme qui souhaite concevoir un enfant.

 

(4) E. Carlsen et al., Evidence for decreasing quality of semen during past 50 years, BMJ sept. 92, vol.305:609-613


3. L’infertilité féminine :

 

FACTEURS SOCIOLOGIQUES

 

L’allongement des études, le développement et la réussite des carrières professionnelles ont fait reculer l’âge moyen de la première grossesse.

En 2009, les femmes françaises conçoivent leur premier enfant à 29,7 ans en moyenne(5). Les études sont formelles et montrent que la fertilité diminue avec l’âge. En moyenne, une femme a 25% de chances par cycle de tomber enceinte à 25 ans, 12% à 35 ans, 6% à 40 ans et quasiment aucune après 45 ans

 

FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX

 

Les modes de vie ont considérablement changé au fil des années.

L’alimentation, le stress, l’alcool, le tabagisme ou bien encore la pollution ont des effets délétères sur notre organisme. Sources de stress oxydatif, ces facteurs génèrent la production de radicaux libres. De plus en plus, d’études démontrent que le stress oxydatif nuit au bon fonctionnement de l’appareil reproducteur féminin et a un impact négatif sur la fertilité.

 (5) Institut National des Etudes Statistiques - 2009

 

Les laboratoires des GRANIONS®, riches de leur expérience dans le développement d’oligo-éléments à doses thérapeutiques, depuis plus de 60 ans, mettent tout leur savoir-faire dans l’élaboration d’une gamme de compléments alimentaires destinée à améliorer la fertilité et accompagner les couples dans leur projet de concevoir un enfant : CONCEPTIO®

 

La gamme CONCEPTIO® repose sur l’association de nutriments spécifiques (oligo-éléments, vitamines et acide gras polyinsaturés) :

• rigoureusement sélectionnés afin de leur assurer une haute qualité nutritionnelle

• choisis pour leur synergie d’actions en fonction des bénéfices recherchés

 

Pour en savoir plus